Les directeurs de festivals en colère contre le gouvernement

Avis d'information à destination du public, diffusé dans la presse, la radio et les autres médias.
Avatar du membre
OnStage
Administrateur du site
Messages : 307
Enregistré le : 26 juin 2020, 21:03
Prénom : Fred
Régime/autre : Intermittent
Localisation : Sur la toile
juil. 2020 05 08:01

Les directeurs de festivals en colère contre le gouvernement

Message par OnStage

#1

Ôlyrix a enquêté auprès d’une douzaine de directeurs de festivals lyriques afin de comprendre comment ils ont géré la crise du Covid-19. Unanimement, ces derniers regrettent le manque de cohérence des décisions, l’absence d’information et de soutien mais surtout les changements de cap du gouvernement, qui les ont mis en difficulté.



La crise du Covid-19 a plus que changé la donne, elle a renversé la table, elle a tout chamboulé : loin de toute hyperbole, le monde est face à une "crise" dans le sens littéral et premier du terme (la crise est d'abord un terme médical désignant le changement brutal d'une pathologie intense).

Tous les Festivals ont toujours besoin de trois éléments : des personnes, des moyens et des informations. Traditionnellement les ressources essentielles sont les personnes, car d'elles découlent une partie des moyens : la présence du public et donc les ventes de billetterie, les contributions des collectivités (qui comptent en retour sur des retombées économiques pour les territoires environnants, qui profitent énormément de l'animation musicale et auront aussi à souffrir gravement de cet été artistique grevé), les mécènes, entreprises comme particuliers (et donc l'État indirectement, grâce aux mécanismes de défiscalisation des dons). Bien entendu, il faudra faire les comptes des moyens et des personnes (un récent audit estime les pertes de la filière musicale pour 2020 à 4,5 milliards d’euros) : des initiatives n'y survivront pas, des personnes devront abandonner.

Mais cette année, dès le début d'une hypothèse de crise, tout cela est devenu insignifiant et tout s'est effacé devant la seule ressource précieuse qui vaille : l'information. Bonne nouvelle, c'est une ressource inépuisable et même qui se multiplie à mesure qu'elle est partagée. Mauvaise nouvelle, elle a fait cruellement défaut comme en témoignent tous nos interlocuteurs.


L'article


Image
À l'intérieur du règlement, j'accepte tout... à l'extérieur, rien.
Vous devez être membre du forum pour répondre
Inscrivez-vous pour participer au forum | Connecter-vous pour participer au forum
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message