Couvre-feu : l’exécutif prêt à des aménagements pour les salles de cinéma et de théâtre

Avis d'information à destination du public, diffusé dans la presse, la radio et les autres médias.
Avatar du membre
OnStage
Administrateur du site
Messages : 317
Enregistré le : 26 juin 2020, 21:03
Prénom : Fred
Régime/autre : Intermittent
Localisation : Sur la toile
oct. 2020 16 00:53

Couvre-feu : l’exécutif prêt à des aménagements pour les salles de cinéma et de théâtre

Message par OnStage

#1

Concrètement, les séances auraient toujours l’obligation d’être terminées à 21 heures, mais les spectateurs auraient ensuite le temps de regagner leur domicile.

La mesure est réclamée par tous les professionnels de la culture. Selon nos informations, le gouvernement envisage d’aménager le couvre-feu pour les salles de cinéma, de théâtre ou de spectacle, qui se disent effondrées depuis les nouvelles annonces d’Emmanuel Macron et dénoncent une mise à mort de leur secteur. Alerté par certains de ses proches, le chef de l’Etat plaiderait notamment pour cet assouplissement. « Il faut qu’on l’étudie », a répondu le premier ministre Jean Castex lors de sa conférence de presse, jeudi après-midi. « La décision est en débat », confirme son entourage.

Concrètement, si cet assouplissement est adopté, les séances auraient toujours l’obligation d’être terminées à 21 heures, mais les spectateurs auraient ensuite le temps de regagner leur domicile. Une modification destinée à donner davantage de souplesse aux professionnels et à leur permettre de maintenir une activité en soirée. « Le billet électronique, où l’heure de la séance sera inscrite, peut servir de justificatif. Il suffirait aux spectateurs de le présenter en cas de contrôle », assure une source au sein de l’exécutif.

Cet aménagement est au centre des revendications des professionnels du spectacle, qui estiment qu’un couvre-feu obligeant les gens à être rentrés chez eux à 21 heures condamne de facto toutes les séances ou représentations en soirée. « Les séances en soirée représentent 40 % à 50 % de la fréquentation des salles de cinéma en France, il faut qu’on puisse au moins en sauver une si on veut assurer une exposition suffisante des films et inciter les distributeurs à maintenir les sorties », plaide Marc-Olivier Sebbag, délégué général de la Fédération nationale des cinémas français (FNCF).


Source


Image
À l'intérieur du règlement, j'accepte tout... à l'extérieur, rien.
Vous devez être membre du forum pour répondre
Inscrivez-vous pour participer au forum | Connecter-vous pour participer au forum
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message