Un tiers des musiciens professionnels britanniques envisagent d’arrêter leur carrière

Avis d'information à destination du public, diffusé dans la presse, la radio et les autres médias.
Avatar du membre
Alx
Administrateur
Messages : 27
Enregistré le : 03 juil. 2020, 18:14
Prénom : La Blond'ass
Régime/autre : IS
Localisation : SHSM
sept. 2020 23 14:16

Un tiers des musiciens professionnels britanniques envisagent d’arrêter leur carrière

Message par Alx

#1

Coronavirus : Un tiers des musiciens professionnels britanniques envisagent d’arrêter leur carrière
Capture d’écran 2020-09-23 à 14.09.40.png
Capture d’écran 2020-09-23 à 14.09.40.png (956.86 Kio) Vu 1560 fois
Selon une étude, 34% des musiciens professionnels britanniques ont l’intention d’abandonner complètement leur carrière en raison des difficultés financières auxquelles ils sont confrontés depuis le début de la pandémie. Une situation d’autant plus inquiétante que le 1er ministre Boris Johnson vient d’annoncer un durcissement des mesures de restriction.

Des musiciens travaillent désormais dans des supermarchés ou comme livreurs

L’enquête menée auprès de 2 000 membres du syndicat Musicians’ Union (32 000 adhérents au Royaume-Uni) révèle que 34% d’entre eux «envisagent d’abandonner complètement la profession», en raison des difficultés financières auxquelles ils sont confrontés pendant la pandémie (et depuis le Brexit) car les opportunités de représentations sont fortement réduites. Près de la moitié dit avoir déjà trouvé du travail en dehors du secteur de la musique et 70% déclarent qu’ils ne peuvent effectuer plus d’un quart de leur travail habituel. Par ailleurs, 87% des musiciens couverts par des programmes de congé et de soutien au travail indépendant estiment qu’ils vont faire face à des difficultés financières dans les mois qui viennent.

Interrogé par The Guardian, Horace Trubridge, le secrétaire général du syndicat, constate que «Des musiciens travaillent dans des supermarchés, comme livreurs pour Deliveroo ou retournent vers des activités professionnelles pour lesquelles ils ont été formés initialement. Tout sauf la musique et c’est bien le problème ». Et il ajoute «Nous entrons dans un automne et un hiver qui s’annoncent sans travail et sans aucun soutien financier du gouvernement en dehors du crédit universel (prestation sociale unique, ndlr) ce qui est épouvantable pour notre industrie ».

Les musiciens indépendants britanniques ne bénéficient pas d’aides publiques

The Guardian rappelle qu’au mois d’août, une autre étude, commandée par la plateforme en ligne Encore (mise en relation musiciens/événements), avait révélé des chiffres encore plus déprimants. 64% des 560 musiciens interrogés envisageaient alors de quitter la profession et 41% avaient déclaré n’avoir aucun engagement pour le reste de l’année. Le gouvernement britannique et particulièrement le DCMS Département du Numérique, de la Culture, des Médias et du Sport) concentrent l’essentiel des récriminations car, si une aide d’urgence de 1,57 milliard de livres sterling a été versée à des organisations artistiques, aucune somme n’a été dédiée aux artistes indépendants.

Pour tenter de réduire les pertes des organisateurs de spectacle le syndicat Musicians’ Union propose un programme « 2 pour 1 », dans lequel le gouvernement s’engagerait à prendre en charge le coût d’un deuxième siège lors des concerts, permettant ainsi d’amortir le manque à gagner dû à « l’immobilisation » de ces sièges afin d’assurer la distanciation physique. Reste à savoir si les événements culturels ne vont pas eux aussi être touchés par de nouvelles mesures de restriction. Boris Johnson les a, pour l’instant, limitées aux rencontres sportives.

Philippe Gault

Source


Alx
Image
Vous devez être membre du forum pour répondre
Inscrivez-vous pour participer au forum | Connecter-vous pour participer au forum
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message